X
Mardi 19 juin
Couvert
Temp Min : 13 °C
Temp Max : 20 °C
Archives
Quoi de neuf ? Réunion citoyenne à Gougnies le 09 mars 2013
Bourgmestre en tête, c'est le Conseil échevinal au complet, renforcé par Alain Bal, chef de la zone de police Germinalt et Claude Fontaine, l'inspecteur en charge de Gougnies, qui était au rendez-vous avec les habitants, ce jeudi 7 mars à la salle Aimé André. Avec aussi « la seconde casquette » de l'échevin Claude Lambert en tant que président du CPAS.
De nombreuses questions et problèmes petits (pas pour tout le monde, quand on y est confronté) ou grands ont été soulevés, la plupart tournant autour de la qualité de la vie au sens large.


Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Gougnies - Quoi de neuf? Réunion citoyenne à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Photo Ben

La police: l'effectif de la zone est d'un policier pour 1.750 habitants. Le délai d'intervention des équipes du 112 (« police secours » en dehors des heures ouvrables) a été évoqué : il est aléatoire, dépendant de l'urgence et de la localisation des patrouilles, dans un territoire très étendu.
Bien que rurale, notre police est confrontée avec toute la gamme de délinquances connue par leurs collègues des grandes villes, avec une dominante des « violences interpersonnelles ».
Nombreuses questions aussi sur la circulation routière, le respect des limitations de vitesse, la sécurité en général quand on circule dans le village. A ce sujet, à noter qu'un trottoir d'1 mètre 50 sera créé rue de Namur.

Restons dans le chapitre des travaux : l'échevine en charge de ce secteur, Christine Laurent, estime que cet hiver, malgré les circonstances rudes, les équipes de déneigement ont été efficaces. Comme le bourgmestre, elle insiste pour que les trous dans les chaussées communales, consécutifs au gel, soient signalés afin d'être comblés au plus vite.
Dans le même domaine Ores, la société en charge de l'éclairage public (voir son site www.ores.net) demande que pour la rapidité d'intervention, on lui signale les lampadaires en panne en les localisant par la plaquette signalétique qu'ils portent.
Toujours dans le domaine des anomalies, Philippe Busine insiste pour que les actes d'incivilité (dépôts clandestins d'ordures, feux sauvages et puants) soient systématiquement signalés à la police ou à lui-même, de jour comme de nuit et il assure que les auteurs sont plus fréquemment identifiés et mis à l'amende qu'on pourrait le croire.

Revenons aux travaux : le chantier de la place, présenté dans un dossier précédent sera lancé après la Pentecôte. La procédure de classement des peintures de l'église a franchi, avec l'avis favorable de la commission « ad hoc » une étape déterminante. En revanche, le projet sur l'emplacement des anciens Ateliers Marcelle piétine tout comme celui de liaison par un sentier entre la rue de l'Etang Marcelle et le quartier de l'Europe.
Un revêtement d'asphalte sera posé de la rue de la gare jusque chez Paco Moya et la réfection du reste de la route vers les campagnes est mis à l'étude, comme la prolongation du Ravel, l'entretien du sentier pédagogique, la récupération d'autres accès, la mise en valeur de mares.

Ecoles : avec pour mot d'ordre « l'excellence pour tous » l'enseignement fondamental communal se porte bien avec ses 55 enseignants et ses 642 élèves répartis sur les quatre implantations. Ce qui se porte bien aussi ce sont les finances communales : avec un sens didactique évident Denis Gorez, échevin « prudent, prévoyant, rigoureux » tels qu'il définit les critères de sa charge, a exposé les finesses des budgets, ordinaires et extraordinaires : celui de 2013 est « à l'aise ».

La participation de la commune à des opérations comme « Wallonie bienvenue », « Eté solidaire » du PCs, le GAL, a été évoquée avant que l'accent soit mis sur une opération dans le cadre du développement rural qui fera l'objet d'une réunion à Gougnies le 6 juin prochain.
Voyez dès à présent l'information sur le site de Gerpinnes
Enfin, Michel Robert en tant qu'échevin du folklore, après avoir remercié Marc Moreau et Jean Marcelle pour leur travail dans le cadre de la reconnaissance de nos Marches au patrimoine immatériel de l'humanité, a annoncé la mise sur pied, à la Sainte Rolende prochaine, d'une compagnie devant évoquer les escortes de processions du Moyen-âge à nos jours (Templiers, arbalétriers, gardes civiques..) appel est fait aux amateurs, même « non Marcheurs ».
Enfin, différents spectacles et expositions sont en préparation dans le cadre des commémorations de la guerre 14 - 18.
Retour aux archives

Retour en haut
Commentaires
Aucun commentaire
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
Retour en haut