X
Lundi 20 novembre
Pluie faible
Temp Min : 0 °C
Temp Max : 7 °C
Gougnies a un nouveau copain, Rodrigo le Mexicain

Bienvenue!

Notre ami s'appelle Rodrigo, Rodrigo Alonso Hernandez pour être plus précis.
Il est né à Puebla, importante ville de 2.500.000 habitants située au sud de Mexico et qui nous évoque la qualification des Diables Rouges pour la Coupe du Monde, contre l'Espagne, le 22 juin 1986. Puebla est une cité industrielle, notamment connue pour ses chaînes de montage d'automobiles. C'est sur ce site que Volkswagen assemble sa « Beetle ».
Bien à l'abri dans le pays, entre le Golfe du Mexique et l'Océan Pacifique, la ville jouit d'un climat tempéré particulièrement agréable, une température qui se situe toute l'année entre 24 et 28 degrés. C'est probablement la raison pour laquelle les Mexicains ne se débrouillent pas mal du tout pour faire de la bière...

Cliquez sur la carte l'agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir

Rodrigo a 18 ans, il est le cadet d'une famille de 3 enfants. Son frère aîné a 24 ans et sa soeur 20 ans. Son papa est architecte, métier particulièrement spécialisé dans ce pays sensible aux tremblements de terre. Le 20 août 2011, Rodrigo rentre à l'Université de Puebla pour y suivre 5 années d'études d'infographie.

C'est dans le cadre des échanges culturels organisés par le Rotary que notre ami débarque en Belgique le 17 août 2010. Il ne parle pas un mot de français, mais quand on a 17 ans et que l'on connaît un peu l'anglais, le contact est vite établi.

Trois familles d'accueil

Jean-Luc Baufayt et Patricia lui ouvrent leur porte et deviennent ainsi sa première famille d'accueil. Dès la rentrée scolaire, Rodrigo prend place au sein de la classe de rhétorique au Collège Saint-Augustin de Gerpinnes sous la houlette du professeur titulaire, madame Wiame.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Avec la famille Baufayt et au mariage de Florise et Ludovic

C'est également chez Jean-Luc que Rodrigo va découvrir la fête de Gougnies, sa brocante et bien sûr, la maintenant célèbre bière brassée pour l'occasion. Le 26 septembre, c'est sous le chapiteau qu'il fête ses 18 ans et commence ainsi à acquérir de sérieuses connaissances dans l'art d'apprécier le travail des Belges au niveau de la transformation du houblon en breuvage national.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
La fête de Gougnies et... la bonne bière

En janvier 2011, après avoir constaté qu'un climat tempéré, chez nous, c'est aussi de la neige en hiver, Rodrigo quitte la famille Baufayt et est accueilli chez Didier et Catherine Bouckaert à Thy-Le-Château . Ce couple de Thyrocastelloritains, après avoir expliqué à Rodrigo que c'est ainsi qu'on les appelle, l'a emmené à Paris, capitale qu'il a particulièrement appréciée et dont la Tour Eiffel constitue évidemment un monument incontournable.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
A Paris avec la famille Bouckaert


En avril 2011, Rodrigo redevient Gougnacien et s'installe chez Maurice Monnoyer et Muriel. Il a terminé avec succès son année au collège et a dignement fêté ça au « bal des Rhétos ». Il maîtrise de mieux en mieux la langue française et a pris sérieusement goût à nos spécialités emblématiques telles la bière, le chocolat et les frites. Tout cela élargit considérablement son cercle de copains et le tennis de table de Gerpinnes lui offre également de bien agréables moments de détente.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Rodrigo bien entouré dans la famille Monnoyer et... avec les rhétos!


Les découvertes de Rodrigo

L'album de souvenirs de Rodrigo ne contient pas uniquement des pages gougnaciennes. Comme vous avez pu le lire ci-dessus, il a découvert Paris avec la famille Bouckaert. Mais il a également visité plusieurs villes belges dont Bruges, Gand, Dinant, Namur et, bon sang ne peut mentir, a été très impressionné par l'architecture de la ville de Tournai.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Rodrigo parcourt la Belgique


Avec Jean-Luc et Patricia, Rodrigo a établi un contact émouvant avec l'histoire du débarquement sur les plages de Normandie et a goûté à la convivialité (et au vin chaud) des marchés de Noël en Alsace. C'est avec Jean-Luc également qu'il a chaussé ses skis dans les Alpes.

Avec le club d'échanges du Rotary, Rodrigo a visité la Toscane, ses villes de Sienne, de Lucca et le littoral toscan.

Rodrigo a aussi participé à un voyage à Amsterdam avec des copains.

Et puis, il a pu également constater que si l'on savait faire la fête à Gougnies, il en était de même au Carnaval de Binche, aux Fêtes de Wallonie ainsi qu'à l'occasion des grands feux régionaux.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
En Toscane et à Amsterdam


Rodrigo et sainte Rolende


Tout le monde le sait chez nous, pour bien comprendre et apprécier à sa juste valeur notre folklore local, rien ne vaut l'immersion, l'intégration totale, la participation intense avec tout ce que cela implique. Bref, il faut Marcher à la Pentecôte !

Dès son arrivée à Gougnies, Rodrigo est frappé par la motivation que manifestent tous les gens qu'il côtoie à l'égard de ce fameux folklore. On parle « Marche » toute l'année, et l'intérêt pour cette grande manifestation grandit progressivement en lui. Dès le départ, il assimile ces festivités à celles qui animent le Mexique le 5 mai de chaque année. A cette date, les Mexicains commémorent la « Bataille de Puebla », victoire de l'armée mexicaine sur les soldats français de Napoléon III. A l'occasion de cette fête nationale, toutes les écoles publiques et militaires défilent en uniforme et au son des tambours et des fanfares.

Mais il faut rectifier le tir. La Sainte-Rolende, c'est tout autre chose et Jean-Luc entreprend de bien situer le cadre de nos traditions. Il explique à Rodrigo l'histoire de Rolende, l'emmène voir les sites qui nous sont familiers dans l'environnement de notre procession, chapelles, ferme de Villers et autres. Au mois d'octobre, Rodrigo effectue le Tour Sainte-Rolende des Marcheurs avec ses hôtes et ressent ainsi les premières vibrations des tambours au coeur de notre village.

Et puis, c'est la Pentecôte...

Rodrigo est alors chez Maurice. Celui-ci, dans la lignée de toute la motivation mise en oeuvre par Jean-Luc, va amener Rodrigo au coeur du sujet. Première sortie, costumes, il faut que l'immersion soit complète. A la veille de la Pentecôte, le corps d'office de Gougnies organise une séance d'information destinée à bien préparer les jeunes et nouveaux tireurs à se servir de leur fusil et manipuler la poudre avec le maximum de sécurité. Rodrigo y participe naturellement et est, à cette occasion, filmé par l'équipe de Télésambre réalisant un reportage sur la Sainte-Rolende. Il sent alors la fièvre de la fête monter graduellement au fur et à mesure que les heures le séparant des premiers pas s'égrènent.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
A l'école de la poudre


Dimanche 15 heures, Rodrigo a enfilé ses pantalons blancs, dompté les boutons de ses guêtres peu habitués à des mollets mexicains et intègre le peloton des artilleurs. Bien encadré dans une ligne de Marcheurs expérimentés tels Gauthier, Maxime et Damien Monnoyer, Rodrigo est parti pour la Pentecôte, SA Pentecôte car elle constitue le souvenir majeur de son séjour chez nous.

Notre ami ne manquera aucun moment de cette grande fête traditionnelle, sinon, aussi curieux cela soit-il dans la capitale du folklore de l'Entre-Sambre-et-Meuse, quelques heures du mardi matin malheureusement consacrées à un examen imposé par la direction d'un collège de Gerpinnes... On ne peut pas plaire à tout le monde !

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Fièvre des premiers pas et... stress de la première décharge
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Dignité et... convivialité


Que de souvenirs !

Rodrigo est reparti pour son Mexique natal ce 6 juillet 2011. Son coeur balançait entre la tristesse de quitter tous ses nouveaux amis de Belgique et la joie de retrouver sa famille à Puebla.
Dans sa valise, quelques objets l'accompagnaient pour entretenir tout au long de ses années d'étude l'intensité de ses souvenirs. Outre une multitude de photos, Rodrigo a emmené une statuette de sainte Rolende, un chapeau de supporter aux couleurs belges signé par tous ses copains et... Une centaine de capsules de bières différentes, noblesse de nos traditions exige !

Après 14 heures d'avion (Bruxelles-Londres-Mexico-Puebla), Rodrigo a donné de ses nouvelles et a assuré ses hôtes de son bon retour.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Gougnies - Rodrigo le Mexicain à Gougnies - Cliquez pour agrandir
Rodrigo et sa maman


Son rêve ?

Revenir à Gougnies, dans 3 ou 4 ans, en fonction de son programme d'étude et d'examens, pour Marcher à la Pentecôte. Voilà une idée qu'elle est bonne !


Jean Marcelle


Si vous voulez contacter Rodrigo :

Rodrigo Alonso Hernandez,
Calle Florida #10 Vista Alegne,
C.P. 72 594 Puebla. Puebla. Mex.

Adresse mail :

roy_rah5/hotmail.com

Afin d'éviter à Rodrigo des mails non désirés générés par les moteurs de recherche, l'adresse ci-dessus a été privée de l'arobase. Placez-la à la place du signe /

retour en haut
Commentaires
Par Julie Simons le mercredi 03 août 2011 à 13h36
Effectivement l'examen du mardi matin on ne l'oublie pas !! très beau "récapitulatif" de l'année du petit mexicain ! Gros bisous Rodrig' !

PS
Notre petite chanson souvenir de la dernière soirée :

"On s'était rencontrés il y a un an,
Au collège st augustin.
Tu étais notre petit mexicain,
Mais il n'y en avait pas qu'un.
Le jour est venu ça y est t'es parti,
Mais tu n'es pas le premier.
Andréa déjà est rentrée,
Et comme elle, tu vas nous manquer !

Vamos à Mexico Rooodrigo !
Vamos à Mexico Rooodrigo !
Par Rodrigo Alonso le lundi 01 août 2011 à 08h07
Merci beaucoup Jean Marcelle pour avoir fait cet article, la Belgique me manque beaucoup et tous les Gougnaciens aussi. Au moins je sais acheter de la bonne bière belge ici. J'attends avec impatience le jour que je reviendrai en Belgique pour marcher a la Pentecôte et voir tout le monde. Bonne journée a tous et a bientôt!
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut