X
Vendredi 22 septembre
Très nuageux
Temp Min : 9 °C
Temp Max : 19 °C
Un porte-drapeau se souvient...

1964...

Christian Coussens, gougnacien du « Tambour » et Marcheur convaincu occupe, au sein du corps d'office, la place de porte-drapeau.

Le destin ne fait pas toujours bien les choses et va malheureusement l'éloigner de ce folklore qu'il affectionne avec toute la conviction emblématique des Marcheurs du terroir.

Les années passent, mais les souvenirs ont cette remarquable faculté de perdurer au plus profond de chacun d'entre nous. Et puis, parmi toutes ces images du passé, il est bien légitime de se réchauffer le coeur en s'attardant sur les plus belles...

A l'occasion des superbes cérémonies du 150ème anniversaire du drapeau de la jeunesse organisées par la Marche Royale Sainte-Rolende, Christian renoue avec les émotions de sa jeunesse. Etant le plus ancien porte-drapeau présent à ces festivités, il est invité à commander la décharge qui ponctue la bénédicition du drapeau. L'ambiance inoubliable de cet événement dans le décor chatoyant de la grande diversité des costumes, sous la protection des nombreuses bannières aux couleurs de notre belle Entre-Sambre-et-Meuse, ravive le feu sacré.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Cérémonie du 150ème anniversaire du drapeau, Christian Coussens parmi les délégations.

Christian retrouve ses attaches et me confie quelques pages de son album. Il évoque avec nostalgie l'environnement du quartier et particulièrement le charme du Pont Mariminson. Lui aussi en assimile la dénomination aux anciens patois et fait allusion au « chagrin d'amour ». Il en parle en ces mots :
« Cet endroit est calme, reposant, propice à la réflexion et... aux amourettes de vacances. En ce temps-là, le sentier venant du fond de la propriété était bordé de chaque côté par des arbres dont les cimes se rejoignaient en été pour former une espèce de voûte. L'autre partie du sentier, remontant vers la place, était flanquée à droite d'une dizaine de groseilliers et à gauche, à l'emplacement du lotissement actuel, d'une immense prairie avec de vieux pommiers de reinettes et de « pommes d'août ». Les égouts dégageaient parfois des odeurs nauséabondes mais pas assez pour rompre le charme... »


Dans l'album de Christian, on découvre également avec bonheur de très belles photos de la Marche à Gougnies de 1955 à 1968. Parmi ces photos, on peut voir son père, Gaston Coussens, major en 1964 avec Fernand Looze et Justin Minet.
Il évoque en quelques mots les dures années de guerre de Gaston :

« Soldat milicien au 2ème Chasseurs à cheval, il était de la classe 1933 à la caserne Léopold de Namur. Cavalier démonté à la mobilisation, il fut incorporé dans une sous-unité supplétive baptisée « les cyclistes de la 2ème division d'infanterie ».
Il fut estafette de front sur le canal Albert (Turnhout-Anvers) durant la campagne des dix-huit jours. Il fut cité à l'ordre de son régiment car, durant deux jours, on l'a cru mort, tué en mission par des éléments ennemis infiltrés. Il fit partie d'une « poignée de braves, anciens chasseurs pour la plupart, qui défendit le pont de Westmael le 14 mai 1940 pour permettre le repli d'une division » (journal Le Soir, édition du centenaire, 1987 p.226). Débordée sur ses ailes et livrée à elle-même, sa compagnie retraita en combattant jusque Kontich où elle dut déposer les armes. Les chasseurs survivants furent déportés au stalag XB à Sandbostel (Schleswig-Holstein), où ils passèrent cinq dures années de captivité... »

En 1964, Gaston est redevenu cavalier, il endosse le costume de major au sein de notre compagnie et participe ainsi à notre folklore local.

Voici un florilège de souvenirs que nous offre gentiment Christian à l'issue de ces belles festivités de la Pentecôte 2012.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
En 1955, de g à d, Christian Coussens (porte-chapeau), Guy et Aimé André. Sur la droite, les musiciens de la fanfare de Wauthier-Braine.
Les mêmes avec René Porignaux en arrière-plan.
En 1962, Claude Gillain et Christian Coussens.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Trois clichés de 1964: Gaston Coussens, le même avec Fernand Looze. Ils sont rejoints par Justin Minet..


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Toujours en 1964, Gaston Coussens au Sartia avec son cheval « Max » puis à la rentrée de Gougnies.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
En 1964 toujours, prise du drapeau. Porte-drapeau : Christian Coussens, officiers : Albert Salmon et Michel Looze, commune : George Darville, Simon Disière, Emile Grenier, Aimé André et Gaby Gillain.
Porte-drapeau:Christian Coussens, sur la plus haute marche de l'école : Gérard Boulanger, commune : George Darville, Simon Disière, Aimé André.
Porte-drapeau Christian Coussens, officier Fernand Collin et parmi les petits, Jean et Maurice Monnoyer, Maurice Libotte.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Trois photos de la rentrée à Gerpinnes en 1966. Aimé André avec Yves Tondus comme porte-chapeau.
Puis,de g à d : Jean Bajoux, Bernard Gillain, Michel Penninckx, Jean Marcelle, Guy André, Alain Rochette.
Enfin, de g à d : Albert Hautecourt, Maurice Barbey, Benoit Gaspar, Francis Sodini, Willy Moreau, Henry Bancu. Tambour-major : Fernand Looze, tambour : Christian Beaurain.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Encore deux photos de la rentrée à Gerpinnes en 1966: de g à d : Arthur Monnoyer, Christine Maginet, Jean-Pol Maginet, Jean Monnoyer, Joseph Baufays,Maurice Libotte, Maurice Monnoyer. Derrière : Franz Tamines et Magaly Constant.
Ensuite, de g à d : François Gaspar, Roland Beaurain, Serege Marin et Ernest Beaurain. Derrière, en civil : Willy Gérard.
En 1966 aussi, prise du drapeau. Porte-drapeau : Joseph Baufays, petits : Jean Monnoyer, Jean-Pol Maginet, Maurice Libotte, Maurice Monnoyer, officiers : Franz Tamines, Jules Lebrun, Michel Looze et Jean Carly, en « champett' »: Michel Caramin.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
Toujours la même année, entrée au Sartia : Joseph Toussaint, Augustin Beaurain, Ernest Beaurain et Arthur Wyame.
La prise du drapeau.
Des sapeurs, de g à d : Yvan Borbouse, Bernard Gillain, Michel Penninckx, Serge Tchoukariov, Jean Marcelle et Jean-Louis Baire.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
En 1968 cette fois, prise du drapeau. Porte-drapeau : Joseph Baufayt, officiers : Charles Malaise, Fernand Collin, Franz Tamines, Aimé Poulain, Jules Lebrun, Michel Looze, Jean Carly, à cheval : André Looze et Willy Moreau.
Joseph Baufays reçoit le drapeau des mains d'Aimé André.
Ce dernier à la tête de la saperie.


Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir Gougnies - Gougnies, souvenirs d'un porte-drapeau - Cliquez pour agrandir
En 1968 encore, rentrée à Gougnies, officier de Biesme : Fernand Ranwez.
Même année, le peloton des grenadiers, 1er plan : Jean-Pierre Cabut, Hélèna Poulain, Jules Lebrun, Aimé Poulain, X, Roland Beaurain, Robert Beaurain, Arthur Wyame, Justin Minet, Raymond Soumillon, au 2ème plan : Roland Marcelle, François Gaspar, Ernest Beaurain, Alain Jacob, Serge marin, Augustin Beaurain.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Ajout coll Coussens marche Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Ajout coll Coussens marche Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Ajout coll Coussens marche Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Ajout coll Coussens marche Gougnies - Cliquez pour agrandir Gougnies - Ajout coll Coussens marche Gougnies - Cliquez pour agrandir
Rentrée à Gougnies : X, Jean-Louis Fagnart, Serge Chtoukariov, Maurice Barbey, Oscar Soumillon. Photo 2: Aimé André au Calvaire à Villers-Poterie. Photo 3: Rentrée de Biesme à Gougnies. Photos 4: Bataillon carré au Sartia et 5: Aimé André à la rentrée de Gerpinnes.



Texte: Jean Marcelle
Photos: coll. Christian Coussens

retour en haut
Commentaires
Par baudry gubin jr le mercredi 27 mai 2015 à 21h22
Petite erreur Sur la 16, le deuxième en partant de la gauche c'est mon petit papa....Merci pour cette superbe photo....
Par stefan le vendredi 22 juin 2012 à 21h00
suite de mon commentaire saurais vous aides . donc je decouvre comme beaucoup d autres
Par stefan le vendredi 22 juin 2012 à 20h57
desole je n etait pas de ce monde a cette epoque je ne s
Par jean le vendredi 22 juin 2012 à 07h48
OK, Jacques ! On complète et merci...
Par Jacques Monnoyer le jeudi 21 juin 2012 à 16h40
pour la photo de 1964, avec Jean et Maurice, je pense que ce doit être Maurice Libotte; et même chose pour les photos de 1966.
Par jean le mercredi 20 juin 2012 à 14h09
Et bien voilàààà !
Merci Michel, c'est bien noté !
Bien à toi...
Par Michel LOOZE le mercredi 20 juin 2012 à 13h47
Le premier sapeur (à gauche) de la deuxième photo est effectivement, à mon avis, Jean BAJOUX tandis que le dernier (à droite) n'est autre qu'Alain ROCHETTE.
Sur l'autre photo des sapeurs (deux rangées plus bas), le premier à l'avant plan (à droite) n'est pas Pierre BAUDOUX mais bien Jean-Louis BAIRE.

Par Jacques le mardi 19 juin 2012 à 14h51
Hello Jean, hello Christine,
ne serais-ce pas Jean Bajoux?
Par Jean le mardi 19 juin 2012 à 08h02
Hello Christine !
D'après Bernard Gillain (famille d'Hubert Douillet), ce ne serait pas lui...
On cherche, on cherche...

Par Christine le mardi 19 juin 2012 à 02h44
La rentrée à Gerpinnes en 1966

Sur la deuxième photo, le premier des 6 sapeurs ne serait-il pas Hubert Douillet ?
Je peux me tromper mais il me semble le reconnaître ....
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut