X
Vendredi 22 septembre
Très nuageux
Temp Min : 9 °C
Temp Max : 19 °C
Gougnies sur les planches

Du Comité des Fêtes à celui de la Marche, en passant par Gougnies Pelote, Racingbike, Jogging ESM ou encore, le nouveau-né, Endurance gougnacienne, Gougnies n'est pas en manque de comités, associations, cercles et clubs en tous genres.
L'un d'eux, parmi les plus dynamiques, le cercle théâtral « Walon d'vant tout » était récemment sous le feu des projecteurs avec son dernier spectacle en date : Ahmed.

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Cliquez pour agrandir
La troupe "Walon d'vant tout", récemment, avant que le rideau ne se referme...
Photo Ben

Une recherche dans les documents divers qu'une fois de plus des habitants du village ont bien voulu nous confier a permis d'établir qu'avant celui-ci il y eut, au moins, quatre autres cercles de théâtre à Gougnies : c'est ce qu'on peut découvrir dans un des nouveaux dossiers du site : «Gougnies sur les planches».

Le plus ancien dont nous ayons la trace est un cercle sans nom, sous la bannière de «Paroisse de Gougnies. Congrégation de la Sainte Vierge». Le dimanche 10 mars 1912 la troupe a donné «Ténèbres et Lumières». Le rôle de Nysida, esclave grecque, nouvelle convertie était tenu par Mlle Lucienne Daffe. Il y avait aussi quelques «Vierges chrétiennes» : Eveline Delporte, Jeanne Gillain, Lucie Disière, Emma Daffe… .L'enfant Jésus était Jeanne Collin. Mme Louisa Wauthy était au piano. Les places réservées coûtaient 1 franc 50 et les dames étaient priées de venir sans chapeau…

Une autre troupe apparaît ensuite et, en 1924, sous le nom de «Les jeunes dévoués», elle donne «La nuit rouge». Parmi les acteurs, on trouve Isaac Vaneukem, Jules Burton et Raymond Soumillon qui, en plus, interprétera une chansonnette comique. Le président d'honneur est Albert Pirmez et le président Jules Henseval. Les places, cette fois, sont à 4 francs.

Dans les années 30, deux troupes se sont peut-être succédé ou existèrent simultanément.
La première est le cercle «L'Alliance» qui donna à cette époque une pièce intitulée «Le Bossu». On y retrouve des «Jeunes dévoués» comme Raymond Soumillon ou Isaac Vaneukem, mais aussi Camille Defresnes et Albert Salmon.

La seconde est le Cercle «L'Effort». Héritière directe des «Jeunes dévoués» la troupe est cette fois sous la présidence d'honneur d'Albert Pirmez et le curé Dausimont en est le président effectif.
Discipline de fer : en 1930 il est noté dans un compte rendu d'une répétition (soit "Gavroche", soit «Le homard et les plaideurs») que Germain Baufays a écopé d'une amende de 0,50 f pour «bavardage réitérés après observation du régisseur» et que Servais Mainjot a dû verser 0,25 f pour «avoir fumé sur le théâtre». Il n'y eut en revanche aucune amende pour retard…

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandirGougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandirGougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Gougnies - Anciens théâtres - Cliquez pour agrandir
Le programme d'une des représentations de trois troupes successives: d'abord celle de la Congrégation de la Sainte Vierge, le 10 mars 1912, puis "Les jeunes dévoués", le 20 mars 1927 et "l'Effort" , le 3 avril 1932. Ensuite, quelques lignes de la jolie écriture d'Emile Massaux, secrétaire de "l'Effort". N'hésitez pas à cliquer pour agrandir et ensuite à zoomer: les noms des acteurs sont très lisibles.
Merci à Pierre Nollevaux

Texte rédigé par Ben

retour en haut
Commentaires
Par Emma le lundi 23 avril 2007 à 20h53
J'ai fait une fausse manoeuvre et le texte a été envoyé sans etre complété.
Des membres de la famille ont aussi joué au théâtre. Comme dit Christine, c'est toujours émouvant de lire ces articles. Félicitations à ceux qui nous les font partager.
Par Emma le lundi 23 avril 2007 à 20h48
Didier a appris en lisant cet article que son grand père, des oncles et cousins ont aussi joué a
Par christine charlier le vendredi 20 avril 2007 à 20h52
Encore une fois bravo - c'est très émouvant et cela confirme la spécificité de cet esprit de gougnies sur lequel Ditch se pose beaucoup de questions
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut