X
Samedi 18 novembre
Très nuageux
Temp Min : 0 °C
Temp Max : 7 °C
Marc Goblet, le hussard de la rue du Maka

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandirGougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir

Un petit matin au bivouac, le hussard a froid... on s'y croirait! et, anachronisme, le même hussard devant des camions! (de l'équipe technique)


Il aura fini par donner raison à tous ceux qui disaient : «il a une gueule à faire du cinéma» et, dans quelques mois, nombreux seront sans doute les Gougnaciens qui iront découvrir Marc Goblet sur grand écran !

Tout a commencé l'été dernier : en juillet 2008, Marc et ses amis Jérôme et Didier, tous trois membres des «Marins de la Garde» un groupe de reconstitutions historiques, s'en vont participer à un bivouac à Boulogne-sur-Mer tandis que Denis Dercourt qui entame le tournage de «Loin des balles» (1) son 4e film profite de l'occasion pour capter quelques images dans le campement et lors de scènes de bataille.
Il se chuchote, parmi les «marins» que le réalisateur est là pour recruter l'un ou l'autre futur figurant.

«Nous avions entendu dire, explique Marc, qu'il avait repéré deux personnes. Un coup de téléphone, début août, m'a appris que j'étais l'une des deux…»
Voici donc Ariane, la responsable du casting des figurants, qui débarque un beau jour rue du Maka ; elle fait mémoriser un texte à Marc, le lui fait dire, elle prend des photos et s'en retourne non sans avoir asséné à un garçon qui n'y croit pas de trop : «on vous tiendra au courant».

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir
Ariane teste Marc. Il se souvient qu'un jour à Verviers, alors qu'il avait sept ans, des personnes ont demandé à ses parents l'autorisation de le photographier pour un « roman photo » : tout gamin, il était déjà photogénique.

Mais quelques jours après, les choses sont devenues sérieuses : oui, il est sélectionné. Il incarnera un hussard en tant que premier figurant. Rendez vous à Paris le 6 octobre. Le tournage durera jusqu'au 25 dans deux châteaux de la région et dans la forêt de Rambouillet.

L'autre côté de la caméra

Pour Marc débute alors une aventure peu banale et une accumulation de souvenirs vraiment hors de l'ordinaire, l'une de ses conclusions étant : «jamais plus je ne verrai un film de la même façon».


Ce qui l'a par exemple frappé ce sont les effets obtenus par le jeu des caméras. Il explique : «on nous a montré des séquences tournées à Boulogne-sur-Mer et là où nous n'étions que quelques dizaines nous semblons être des centaines. Ou encore deux acteurs apparemment face à face alors qu'une vingtaine de techniciens se trouvaient entre eux lors du tournage…»
Autre constatation qui fait partie, paraît-il, de l'ABC du métier : il faut être prêt à attendre et à chacun son boulot. Par exemple, pas question d'ajuster son uniforme soi-même : l'habilleuse est là pour ça. Elle et la maquilleuse, vous prennent deux heures de temps par jour… des journées très longues d'ailleurs : 12 à 13 heures et le soir pas question de faire le fête car le réveil sonne souvent à 4 heures le lendemain…

Autre constatation : on n'a pas faim sur les lieux d'un tournage et, même en dehors des repas il y a toujours une table garnie de sandwiches, de fruits, de friandises… il faut bien tuer le temps entre les séquences. On sympathise avec les autres figurants, voire avec les acteurs et on profite parfois de l'insatisfaction du réalisateur qui fait recommencer une demi-douzaine de fois une scène de repas avec, à chaque coup, une table regarnie de victuailles intactes, dont des poulets rôtis. Non, on n'a pas faim…
Puis, enfin, vient le tournage d'une des scènes dans lesquelles on apparaîtra : il faut se conformer strictement aux instructions quant à la place à occuper sur le plateau, mais - on a bien le droit d'être un peu cabotin ! - il y existe des petits trucs pour espérer paraître plus longtemps sur les images, pour autant qu'elles soient retenues.
Car Marc a beau y avoir participé «Loin des balles» sera, pour lui comme pour les spectateurs, une réelle découverte.
"On nous a expliqué le scénario, mais les scènes sont tournées sans cohérence dans le temps et, en outre, la même action est filmée plusieurs fois et c'est le metteur en scène qui, in fine, choisira la version lui convenant. En plus, il faut bien se rendre compte qu'une journée de tournage ne représentera peut-être que 3 minutes dans le film».
Quoi qu'il en soit cependant, les moments d'attente ont beau être longs, le temps passe vite et un beau matin on se retrouve à la maison, tout désemparé «pire qu'un mercredi de Pentecôte» confesse Marc.

Cette fois c'est Isabelle, son épouse, qui évoque le retour sur terre : «Marc est plutôt un taiseux et ne me raconte jamais ses journées de travail… mais là, il n'arrêtait plus… laisse moi redescendre s'excusait-il».
Trois semaines dans un autre monde explique-t-il encore et puis un beau matin on vous ramène à la Gare du Nord à Paris : «Salut, bon vent ; à la prochaine !»

A la prochaine ? Marc ne dirait sans doute pas non…


Texte: Ben
Photos: coll Isabelle et Marc Goblet
(1)
En savoir plus sur le film

Cliquez sur les photos pour les agrandir
Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir Gougnies - Portrait Marc Goblet - mars009 - Cliquez pour agrandir
Entre deux prises de vues et entre les mains de la maquilleuse. Ambiance à table (vin rationné à midi et à volonté le soir) et, enfin, en visite sur les lieux du tournage, Isabelle bien "encadrée" : à gauche Jérémie Rénier et à droite Vincent Pérez.

retour en haut
Commentaires
Par Ben le jeudi 03 septembre 2009 à 08h00
je me réjouis d'aller le voir !
Une seule question: à quand le prochain film?
:-)
Par Isabelle le mercredi 02 septembre 2009 à 23h42
Et bien voila l'aboutissement d'une belle aventure. Je rentre du cinéma où nous accompagnaient tous nos proches et je suis ravie!
Tant pis si cela semble présomptueux, étant son épouse, mais je ne suis pas peu fière de Marc, que l'on voit à de nombreuses reprises durant le film et dont le nom apparaît même au générique !!
Par ben le mercredi 12 août 2009 à 20h20
ne ferions-nous pas une descente en masse de gougnaciens?
Par Isabelle le mercredi 12 août 2009 à 18h28
Et bien non, Didier! Chez nous, il faudra ENCORE attendre... Il ne sort que le 2 septembre...
Par Ditch1 le mercredi 12 août 2009 à 15h32
Tous au ciné !

C'est aujourd'hui que le film sort en salle...
Par annick le jeudi 16 juillet 2009 à 21h56
je suis contente pour toi et suis sûre que l'aventure méritait d'être vécue. Des bisous de ta cousine qui est fière de toi. Salut l'artiste!
Par Isabelle le lundi 06 juillet 2009 à 22h50
Juste ce petit mot pour dire que le film a changé de titre...Cela arrive parfois! Il ne s'intitule non plus "Loin des balles", mais bien "Demain dès l'aube". La sortie est prévue pour le 12 août 2009!!
Par akela le jeudi 05 mars 2009 à 11h35
Tu étais déjà un artiste hors du commun en descente du Maka à vélo, en descente d'escalier sur coxys, en chasse au sanglier et pèche au saumon, te voilà maintenant une "gueule" au cinéma !!!
Félicitation !!!
Par Ditch1 le jeudi 05 mars 2009 à 10h34
J'leur avais dit pourtant que je faisais du théâtre...

Je suis curieux de voir ça quand même ! Et en plus, nous irons en VIP et en avant-première à Paris avec les acteurs pour voir le film !

Je me rappelle, il y avait aussi à Boulogne un figurant qui ne représentait que l épaule du personnage principal, vu de dos, car Vincent Perez ce jour-là était… aux States !

Dingue !

Félicitation pour cette aventure que tu as vécue à fond ! »

Par spectateur le mercredi 04 mars 2009 à 23h24
apres e m schmid dans oscar et la dame rose maintenant il y marc le legionnaire au cinema alors bon vent a tois .et ses surement tois notre nouvelle vedette du maka. alors re bon vent.
Par Cricri le mercredi 04 mars 2009 à 20h19
Cela fait très plaisir de retrouver mon petit beau-frère sur gougnies.be... Vivement la sortie du film!
Par anne-marie le mercredi 04 mars 2009 à 19h12
noue espérons maintenant te voir sur le grand écran
mais tu seras toujours notre marc, malgré la grosse tête, quand tu es rentré
tu ne changeras, pas même si tu es une vedette
Par jean le mercredi 04 mars 2009 à 16h13
Super, Marc ! Magnifique expérience et bel exploit, car on imagine l'importance de bien mémoriser son texte. Il est vrai qu'avoir un trou dans "loin des balles", vive l'ambiance sur le tournage ! Mais très sérieusement, bravo !
Par capucine le mercredi 04 mars 2009 à 15h12
nous en tout cas nous sommes tres contents d avoir enfin une vedette dans notre village
vivement le film que l on aille le voir
bisous marc
Par emma le mercredi 04 mars 2009 à 14h56
Belle expérience Marc
Bravo
Par Dom le mercredi 04 mars 2009 à 12h57
Génial.
Félicitations.
Ajoutez un commentaire :
Conditions d'utilisation
Votre nom :

Votre commentaire :
retour en haut