Arnaud Tombelle

Il fut l’un des créateurs du site « gougnies.be », il s’était spécialisé dans le traitement des photos et nombreuses sont celles qui se trouvent dans nos dossiers qui ont été traitées par ses bons soins !

Très discret, mais toujours fidèle au poste, le Staff de gougnies.be pouvait compter sur sa compétence et son savoir faire graphique.

Arnaud Tombelle, de l’ado guindailleur à l’enseignant dévoué

Lorsqu’on croisait pour la première fois, ce grand nounours placide, au prénom, non de Martin mais d’Arnaud, il attirait d’emblée la sympathie. Avec le temps et la répétition des contacts, la découverte, pas à pas, du bonhomme, mutait cette première impression spontanée en estime, camaraderie, voire en affection et même en amitié.

A la suite de circonstances familiales, il s’était vite, vers 15 ou 16 ans, retrouvé autonome à Bruxelles. Période qu’il ne mit pas assez à profit pour potasser les matières du concours d’entrée à la prestigieuse école d’architecture de la Cambre. En revanche, il avait conquis une solide technique de champion au kicker et une profonde culture musicale fondée sur les groupes émergeants comme les Beatles, le Rolling Stones et d’autres.

Il s’est ensuite tourné vers l’Enseignement mais l’architecte qu’il ne put être sommeillait en lui. Arnaud, sans se départir de ses goûts musicaux de grand ado, avait avec l’âge, acquis une solide culture artistique, à la fois académique et progressiste puisqu’il affectionnait, par exemple les œuvres de Nicky de Saint Phalle ou plus récemment le « Street Art ».

Adepte des randonnées en montagne, principalement dans les Vosges et le Jura, il était resté très alerte malgré l’âge lorsqu’il est venu établir ses pénates à Gougnies. Mais justement l’âge ne semblait avoir aucune prise sur lui car, ici, il a fait preuve d’une peu ordinaire capacité d’adaptation puisqu’il était resté enseignant jusqu’au plus profond de ses fibres. De nombreux jeunes ont bénéficié de ses cours de rattrapage en maths.

Entré en contact avec l’école des « Cariotîs » à la faveur de reportages photographiques qu’il réalisait pour le site de Gougnies.be dont il fut l’un des fondateurs, il s’est vite retrouvé assistant bénévole dans le cadre d’activités pratiques comme la réalisation de maquettes, technique qu’en tant d’adepte du modélisme ferroviaire, il maîtrisait. Ces moments, principalement dans les classes de 5ème et 6ème primaires étaient en rapport avec le programme scolaire et faisaient appel, outre à l’habileté, à des notions comme la mise à l’échelle, la perspective, l’arpentage, l’électricité.

Et Arnaud qui, professionnellement, notamment à l’Athénée de Thuin, pour l’enseignement de la photo et de l’infographie, n’avait eu comme élèves, que ceux de classes terminales, s’est tout de suite adapté à un public bien plus jeune.

Ainsi le souvenir d’un homme bienveillant, patient, doté de qualités didactiques reste ancré aux « Cariotîs ».

Ben



One thought on “Arnaud Tombelle

  • 1 septembre 2020 at 19 h 27 min
    Permalink

    Les cours de maquettes ont été très apprécié par mon fils.
    Il regrettera de n’avoir pu continuer l’apprentissage avec monsieur Arnaud.
    Condoléances à la famille.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.