Le Comité de la Marche Sainte-Rolende

« Si tu veux des plumes, tu les assumes » : la formule est un peu rude, mais exprime bien l’esprit qui anime le Corps d’Office de la Marche à Gougnies. Il est tel depuis sa création peut-être : en tous cas, entre les deux guerres déjà, la responsabilité était exercée collégialement par les officiers. Et c’est dans cet esprit qu’ont de nouveau agi les marcheurs courageux et passionnés qui ont relancé la Marche en 1946. Cette année là, le Corps d’Office était formé par : Camille Defresnes (Sergent sapeur) Hector Grégoire (Tambour-major) Fernand Looze, René Porigneau et Marcel Remy (Majors) Jules André (Adjudant) Albert Salmon (Porte drapeau) Freddy Grégoire, Gaston Gauthier et Roger Wilmot (officiers de peloton)

Certes, il y a plusieurs années déjà, pour se mettre en conformité avec les règles régissant les associations, il a fallu se doter de statuts, élire un président, un secrétaire et un trésorier. Cependant, devenir membre du Corps d’Office reste fondamentalement prendre l’engagement, non seulement d’exercer au mieux sa fonction dans les rangs, mais aussi d’assumer sa part , toute l’année, dans la gestion de la compagnie.

Quand le Corps d’Office se réunit, les débats sont souvent animés, parfois rudes. Mais la collégialité des décisions demeure le but recherché et, surtout, la convivialité ne perd jamais ses droits. Une fois l’an, le temps d’un souper, elle s’étend d’ailleurs aux épouses pour les remercier de leur patience. C’est peu cher payer… d’autant plus que les convives s’acquittent de leur écot!

STATUTS - Version 4 - 28 février 2021

Les soussignés :

1. Monsieur BAUFAYT Joseph,- rue des Hayettes, 10 – 6280 GOUGNIES

2. Monsieur CONSTANT Francis,- rue de Maka, 27 – 6280 GOUGNIES

3. Monsieur JEHU Jean,- rue de Dinant, 28B – 6280 GOUGNIES

4. Monsieur LOOZE André,- rue de Dinant, 41 – 6280 GOUGNIES

5. Monsieur LOOZE Michel,- Bld. Anspach, 17/22 – 1000 BRUXELLES

6. Monsieur MARCELLE Jean,- rue de Dinant, 33 – 6280 GOUGNIES

7. Monsieur MONNOYER Jacques,- rue de Moncheret, 53 – 6280 ACOZ

8. Monsieur MOREAU Benoît,- rue de Maka, 7 – 6280 GOUGNIES

9. Monsieur MOREAU Marc,- rue des Hayettes, 9 – 6280 GOUGNIES

10. Monsieur SODINI Francis,- rue du Cortonnoy, 2 -5060 SAMBREVILLE

11. Monsieur SOUMILLON Marc,- rue de Châtelet, 64 – 6280 GOUGNIES

12. Monsieur TONDUS Yves,- rue du Culot, 40 – 6280 GOUGNIES

13. Monsieur VAN WIJNSBERGE Guy,- rue de Chauvremont, 21 – 5561 CELLES

tous de nationalité belge, ont convenu de doter leur mouvement folklorique d’un statut et d’en arrêter comme suit les divers articles :

TITRE Ier. Dénomination, siège, durée, objet.

ARTICLE 1er.-

Il est créé un groupe folklorique sous la dénomination « MARCHE SAINTE ROLENDE DE GOUGNIES », ci-après dénommé « la Marche ».

ART. 2.-

Le siège de la Marche est établi à Gougnies, au domicile d’un membre désigné par le Corps d’Office.

Il peut être transféré en tout autre endroit situé sur le territoire de l’ancienne commune de Gougnies, par décision du Corps d’Office.

ART. 3.-

La Marche est créée pour une durée illimitée; elle peut en tout temps être dissoute par une décision du Corps d’Office convoqué à cet effet.

ART. 4 .-

Le but principal de la Marche est de rehausser par sa présence, la procession Sainte Rolende de Gerpinnes qui se déroule traditionnellement chaque année le lundi de la Pentecôte, et de passage dans l’ancienne commune de Gougnies.

Son origine remonte selon les historiens à l’an 1634.

Les membres de la Marche se donnent pour mission de réaliser cet objectif en maintenant la tradition et en veillant à conserver les coutumes particulières à GOUGNIES.

Les dispositions nécessaires peuvent être prises afin de faire connaître et apprécier le groupe folklorique tant en Belgique qu’à l’étranger.

TITRE II. Des membres

ART. 5.-

La Marche est composée de membres volontaires classés en trois catégories,

à savoir :

– le Corps d’Office constitué par les Officiers, seuls représentants officiels de la Marche;

Les Caporaux et Sergents, désignés par les pelotons moyennant le respect et la signature de la charte des Caporaux et Sergents.

– les marcheurs en général, c’est-à-dire : les sapeurs, soldats, petits officiers, tambours et fifres, inscrits préalablement, auprès de l’officier respectif et moyennant l’accord non discriminatoire de celui-ci.

Les membres observent les instructions du Corps d’Office. Ils approuvent, moyennant signature annuelle, le règlement d’ordre intérieur ainsi que la charte des Marcheurs. Ils peuvent décider à tout moment de ne pas participer à l’une ou l’autre manifestation folklori­que. Ils ne disposent d’aucun droit de vote

TITRE III. Du Corps d’Office

A. COMPOSITION

ART. 6

Le cadre du Corps d’Office est fixé comme suit :

1 Sergent-Sapeur

1 Tambour-Major

de 1 à 4 Majors à cheval.

3 Adjudants

3 Officiers de peloton

1 Officier porte-drapeau

Ces fonctions sont attribuées tous les ans, le lundi de Pâques, suivant le règlement du « Cassage du verre » arrêté par le Corps d’Office et annexé aux présents statuts.

ART. 7.-

Le Cassage du verre a lieu dans un endroit ouvert au public, désigné par le Corps d’Office et publié dans la commune de Gougnies au moins quinze jours à l’avance.

ART. 8.-

La présence effective du candidat officier lors du Cassage du verre, est indispen­sable.

En cas de force majeure, un engagement écrit remis préalablement pourra être accepté par le Corps d’Office sortant.

B. MISSION

ART. 9

Le Corps d’Office est chargé de l’organisation de toutes les manifestations folkloriques prévues dans le cadre de la procession de Sainte Rolende.

Ces manifestations ont lieu le lundi de Pâques, le jeudi de l’Ascension, les dimanche, lundi et mardi de la Pentecôte, les samedi et dimanche de la Fête-Dieu.

ART. 10.-

Le Corps d’Office peut décider d’organiser à Gougnies des manifestations folkloriques supplémentaires lorsque les circonstances le justifient.

Il reçoit toute demande de participation à une manifestation folklorique tant en Belgique qu’à l’étranger; il y accepte ou refuse sa participation en tant que représentant officiel de la Marche Ste Rolende de Gougnies.

Il s’engage à ne jamais faire participer la Marche à aucun défilé publicitaire ou commercial, ni à aucun cortège carnavalesque.

ART. 11.-

Le Corps d’Office ne dispose d’aucun droit sur le marcheur individuel et ne pourra en aucun cas lui interdire de participer à d’autres manifestations; dans ce cas, ce dernier ne pourra y participer au nom de la Marche Ste Rolende de Gougnies.

ART. 12

Le Corps d’Office est également chargé de réunir les fonds nécessaires à l’organisation des diverses manifestations.

A cette fin, il utilisera tous les moyens légaux et sollicitera les autorisations néces­saires auprès des autorités compétentes.

C. DROITS ET DEVOIRS

ART. 13.-

Sauf cas de force majeure reconnu comme tel par le Corps d’Office, chaque membre :

* participe obligatoirement à toutes les manifestations folkloriques prévues à l’article 10;

* collabore aux activités ayant pour but de recueillir les fonds nécessaires dont question à l’article 13;

* assiste aux réunions auxquelles il est régulièrement convoqué.

ART. 14.-

Tout membre du Corps d’Office respecte et applique toute décision prise par ce dernier.

Par sa tenue, il se montre digne de sa fonction.

Il fait respecter l’ordre et la discipline dans les rangs de la compagnie.

ART. 15.-

Dans le cadre de ses activités dans la Marche, le membre du Corps d’Office s’interdit tout but philosophique, politique, syndical et linguistique.

ART. 16.-

Le membre du Corps d’Office qui, pour raison de maladie ou de deuil, ne peut exercer ses fonctions lors des manifestations folkloriques prévues à l’article 10, conserve sa priorité pour reprendre sa place l’année suivante.

Il appartient au Corps d’Office de désigner le remplaçant qui, par la suite, ne pourra revendiquer de priorité autre que celle dont il disposait avant d’assurer l’intérim.

ART. 17

Tout manquement grave aux obligations peut entraîner la démission d’office du membre de Corps d’Office défaillant.

Ce dernier dispose de la faculté de défendre sa cause devant le Corps d’Office.

L’exclusion ne peut être prononcée que par le Corps d’Office à la majorité des trois quarts des voix; elle écarte le membre concerné de toute fonction dans le Corps d’Office pendant une période de 5 ans.

TITRE IV. Des assemblées.

ART. 18.-

L’assemblée est composée de tous les membres du Corps d’Office.

Elle est présidée par le membre désigné à cet effet par le Corps d’Office; ce mandat est révocable.

ART. 19.-

Les réunions du Corps d’Office ont lieu au moins deux fois par an :

– la première dans le mois précédant l’Ascension,

– la deuxième dans le mois suivant la Fête-Dieu.

Elles se tiennent généralement dans l’immeuble de l’un de ses membres; toutefois si nécessaire, l’autorisation d’occuper des bâtiments communaux sera demandée aux autorités compétentes.

ART. 20.-

Les réunions ont lieu sur simple convocation du secrétaire adressée huit jours au moins avant la date. Elle contient l’ordre du jour.

Toute réunion peut être organisée à la demande d’au moins trois membres.

ART. 21.-

Tous les membres ont un droit de vote égal à l’assemblée qui, pour être valable, doit réunir plus de la moitié des membres.

Les résolutions sont prises à la majorité simple des voix présentes, sauf dans les cas où il en est décidé autrement par les présents statuts.

ART. 22.-

Il est dressé procès-verbal de chaque réunion où sont consignées les décisions intervenues.

Le procès-verbal est signé par le président de l’assemblée et par le secrétaire, après approbation par l’assemblée lors de la séance suivante, et consigné dans un registre conservé au siège de la Marche.

TITRE V. De l’administration.

ART. 23.-

Un membre du Corps d’Office est désigné par celui-ci pour exercer les fonctions de SECRETAIRE de la Marche; ce mandat est révocable.

Il assure la gestion administrative journalière de la Marche et est notamment chargé de la rédaction du procès-verbal dont question à l’article 23.

ART. 24.-

Les actes qui engagent la Marche, autres que ceux de gestion journalière, sont signés conjointement par le SECRETAIRE et deux autres membres du Corps d’Office désignés à cette fin par celui-ci, lesquels n’auront pas à justifier de leurs pouvoirs à l’égard des tiers.

TITRE VI. Des comptes

ART. 25.-

L’exercice social commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre.

Les comptes sont arrêtés à cette dernière date.

ART. 26.-

Un des adjudants désigné par le Corps d’Office est considéré comme le TRESO­RIER de la Marche; ce mandat est révocable.

Il assure la gestion financière de la Marche et est tenu de rendre compte des recettes et des dépenses devant l’assemblée qui approuve les comptes annuellement lors de la première réunion qui suit le 1ER janvier .

Ces comptes sont préalablement vérifiés par deux membres du Corps d’Office désignés à cet effet par celui-ci.

Leur approbation vaut décharge pour le trésorier.

Le TRESORIER est en outre tenu de présenter l’état des finances lors de chaque réunion.

TITRE VII. Dispositions générales.

ART. 27.-

L’assemblée ne peut valablement délibérer sur les modifications aux statuts que si l’objet de celles-ci est spécialement indiqué dans la convocation et si l’assem­blée réunit les deux tiers des membres. Toute modification ne peut être adoptée qu’à la majorité des deux tiers des voix.

Si le quorum des deux tiers des membres n’est pas atteint à la première réunion, il peut être convoqué une seconde réunion qui pourra délibérer valablement quel que soit le nombre des membres présents.

ART. 28.-

L’assemblée ne peut prononcer la dissolution de la Marche que si les deux tiers de ses membres sont présents. Si cette condition n’est pas remplie, il pourra être convoqué une seconde réunion qui délibérera valablement, quel que soit le nombre des membres présents. Une décision de dissolution ne sera adoptée que si elle est votée à la majorité des deux tiers des membres présents.

En cas de dissolution, les biens de la Marche seront affectés à la Confrérie Sainte Rolende de Gerpinnes.

ART. 29.-

La Marche s’engage à souscrire une assurance couvrant tous les risques qu’engen­drent les manifestations folkloriques.

ART. 30.-

Tout ce qui n’est pas prévu par les présents statuts est réglé conformément aux dispositions de la loi du 27 juin 1921 accordant la personnalité civile aux associations sans but lucratif.

TITRE VIII. Dispositions transitoires.

ART. 31.-

Ce jour, le Corps d’Office est composé des membres suivants, dans les fonctions figurant à côté de leur nom :

Sergent-Sapeur : TONDUS Pierre

Tambour-Major : MONNOYER Damien

Majors à cheval : VAN WIJNSBERGE Guy – TONDUS Denis – MONNOYER Gauthier – DECROLIERE François

Adjudants : MONNOYER Jean – MARCELLE Nicolas – MOREAU Marc

Officiers de peloton : BAUFAYT Jean-Luc – CABUT Jean-Pierre – RONCHI Olivier

Officier porte-drapeau : TONDUS Yves.

plus amplement qualifiés ci-dessus.

Fait à Gougnies, le 21 février 2021.

Pierre TONDUS

Denis TONDUS

Jean MONNOYER

Yves TONDUS

Damien MONNOYER

Gauthier MONNOYER

Marc MOREAU

Jean-Luc BAUFAYT

Guy VANWYNSBERGE

François DECROLIERE

Nicolas MARCELLE

Jean-Pierre CABUT

Olivier RONCHI

REGLEMENT D’ORDRE INTERIEUR :

APPROUVE PAR LE CORPS D’OFFICE LE 02 MARS 2020.

Préalable.

Le but principal de la Marche Royale Sainte-Rolende de Gougnies est de rehausser par sa présence la procession en l’honneur de sainte Rolende qui se déroule traditionnellement chaque année le week-end de Pentecôte.

Les membres de la Marche se donnent pour mission de réaliser cet objectif en maintenant la tradition et en veillant à conserver les coutumes particulières à Gougnies.

  1. Objet.

Le présent règlement d’ordre intérieur est établi par le Corps d’Office de la Marche Sainte-Rolende de Gougnies. Il fixe les modalités de participation des Marcheurs aux différentes prestations de la compagnie de Gougnies.

La Marche est composée de membres volontaires classés en trois catégories :

  • Le Corps d’Office, constitué par les officiers, seuls représentants officiels de la Marche et dont les missions sont fixées par les statuts de la compagnie.

  • Les caporaux et sergents. De par son titre, le caporal-sapeur ou le sergent de peloton est l’assistant principal du sergent-sapeur ou de l’officier de peloton selon le cas. Il agit en parfait accord avec celui-ci lors des activités internes du peloton et des activités de la Marche Royale Sainte-Rolende de Gougnies. Lors des défilés, il assumera la bonne cohésion du peloton et veillera à la bonne entente entre les hommes. Le choix du caporal-sapeur ou du sergent de peloton est du ressort unique du peloton selon des règles établies et connues de tous les membres du peloton ainsi que du Corps d’Office.

Le candidat caporal-sapeur ou sergent ne peut pas avoir fait l’objet d’une mesure d’exclusion de la compagnie dans les 5 années de marche effectives précédent la désignation. Le sergent-sapeur ou l’officier de peloton est le garant du respect de ces règles et pourra, au besoin, s’en référer au Corps d’Office.

  • Les Marcheurs en général, c’est-à-dire : les sapeurs, soldats, petits officiers, tambours et fifres, inscrits préalablement auprès de l’officier respectif moyennant l’accord de celui-ci. Les Marcheurs observent les instructions du Corps d’Office et peuvent décider à tout moment de ne pas participer à l’une ou l’autre manifestation folklorique.

Pour pouvoir intégrer les rangs de la compagnie, les marcheurs et les officiers signeront chaque année le présent règlement d’ordre intérieur. Les parents des Marcheurs de moins de 18 ans signeront ce document également.

  1. Procédure d’inscription.

Chaque Marcheur devra être inscrit préalablement auprès de son officier respectif et moyennant l’accord formel de celui-ci au plus tard avant la date fixée chaque année par le Corps d’Office et communiquée à l’ensemble des Marcheurs après le cassage du verre. Au besoin, l’officier concerné peut s’en référer au Corps d’Office.

L’inscription est réalisée : par courrier, par mail ou sur présentation directe chez l’officier. Cette inscription est confirmée par écrit par l’officier et le marcheur au moyen du formulaire d’inscription.

  1. Les prestations.

Les Marcheurs sont les accompagnateurs d’une procession. L’aspect religieux fait partie intégrante de la Marche et le Marcheur a du respect vis-à-vis des us et coutumes quelle que soit son appartenance philosophique ou religieuse.

Le Marcheur est sous les ordres de son officier de peloton et des officiers de son Corps d’Office et il respecte les consignes de ces derniers. De par son comportement, il se montre digne des valeurs de la compagnie de Gougnies : respect, dignité, convivialité et amitié. Chaque Marcheur s’engage, directement ou indirectement, à ne pas porter atteinte aux intérêts de la compagnie de Gougnies. Chaque marcheur s’interdit tout but politique, philosophique, syndical ou familial au sein de notre compagnie.

Les Marcheurs de 18 ans et plus s’engagent à payer, chaque année, la mise compagnie.

Lors des prestations, les consignes suivantes sont d’application :

  • La tenue : propre, col fermé, cuivres brillants, chaussures noires, armes astiquées.

  • Les défilés : bon ordre, ne pas fumer dans les rangs, rester en défilé jusqu’à l’arrêt des tambours, ne pas quitter les rangs, rester dans la ligne lors des décharges. Intégrer les rangs au départ de la compagnie.

  • Respect des consignes des officiers de peloton qui sont responsables de la formation du peloton et des rangs.

  • Présence souhaitée aux offices religieux.

  • Présence des Marcheurs dans l’église à l’offrande et avant les sorties de messe.

  • Respect des horaires.

Les actes suivants sont totalement proscrits :

  • Rixes, bagarres et insultes.

  • Harcèlement, provocations verbales, physiques ou écrites.

  • Etat d’ébriété avancé lors des défilés.

  • Etat sous influence de drogues.

  • Mise en danger d’autrui.

  • Non-respect des consignes de sécurité.

  • Non-respect des consignes des officiers.

  1. La sécurité.

Chaque Marcheur doit être couvert par l’assurance de l’ARMFESM selon les modalités fixées par celle-ci.

En tant que Marcheur et tireur, chacun est conscient que l’utilisation d’une arme, même bien entretenue, peut être dangereuse et provoquer, le cas échéant, de graves dommages à son utilisateur ou à d’autres personnes présentes (Marcheurs ou public). Par conséquent, chaque Marcheur s’engage à appliquer les points suivants :

  • Age minimal pour tirer : 18 ans.

  • Obligation pour chaque nouveau tireur intégrant la compagnie ou atteignant l’âge de 18 ans de participer à une séance d’initiation au tir.

  • Toute arme sera bien entretenue.

  • Respect du dosage de la poudre : 10 grammes. Les accidents sont généralement dus à une surcharge de poudre.

  • Rabattre le chien du fusil au point zéro avant de charger l’arme.

  • Charger le canon du fusil à la verticale et loin du visage.

  • Ne placer l’amorce que sur ordre (feu bataillon apprêter arme) et ne jamais rabattre le chien au point zéro si l’amorce est placée.

  • Pour tirer, toujours tenir le fusil à la verticale, au-dessus de l’épaule.

  • Ne pas tirer à proximité des chevaux.

  • Si le coup n’est pas parti, attendre l’arrêt de la compagnie pour vider l’arme en toute sécurité.

  • Ne pas fumer en chargeant l’arme.

  • En cas de problème, consulter l’officier de peloton.

  • Destruction de la poudre noire à l’eau.

Il est à noter que les tirs isolés ne sont pas couverts par l’assurance.

  1. Les enfants.

L’âge minimum pour intégrer la compagnie est fixé à 3 ans et il faut savoir marcher. Les enfants de moins de 16 ans peuvent intégrer les fonctions suivantes : petits officiers, gardes drapeau, petits sapeurs et petits artilleurs. Pour intégrer les pelotons adultes, l’âge est fixé à 16 ans atteint à la Pentecôte.

Lors des arrêts, les enfants restent sous la responsabilité des parents dont la présence est exigée lors de ceux-ci.

  1. Sanctions.

Le non-respect des règles énoncées ci-dessus peut entrainer les sanctions suivantes, non graduelles, de manière proportionnelle, motivée et mesurée.

  • Durant les défilés, pour l’ensemble des marcheurs :

    • Avertissement ou exclusion temporaire des rangs par l’officier de peloton ou un adjudant.

  • Après les festivités :

    • Pour les Marcheurs en général, à l’exception des officiers, caporaux et sergents.

      • Avertissement.

      • Exclusion temporaire de la compagnie.

      • Exclusion définitive de la compagnie.

      • Exclusion de l’ensemble des compagnies signataires de la charte des marcheurs.

    • Pour les officiers, sergents et caporaux :

      • Avertissement.

      • Exclusion temporaire de la fonction d’officier, de caporal ou de sergent.

      • Exclusion définitive de la fonction d’officier, de caporal ou de sergent.

      • Exclusion temporaire de la compagnie.

      • Exclusion définitive de la compagnie.

      • Exclusion de l’ensemble des compagnies signataires de la charte des marcheurs.

Procédure en cas de sanction, après les festivités :

  • La sanction est prononcée par le Corps d’Office à la majorité simple des voix.

  • La décision est communiquée au Marcheur par courrier recommandé. Dans un délai de 14 jours calendrier à dater de l’envoi du recommandé, la sanction aura un caractère définitif sans appel.

  • En cas de contestation :

    • Le Marcheur concerné a la possibilité de contester la décision dans les 14 jours calendrier qui suivent l’envoi du courrier recommandé. Il communiquera sa demande par écrit recommandé au Président de la Marche.

    • Le Marcheur sera entendu par le Corps d’Office.

    • A l’issue de la rencontre, le Corps d’Office communiquera sa décision finale, prise à la majorité simple des voix, dans les 14 jours calendrier suivant la rencontre.

  1. Approbation du règlement d’ordre intérieur.

Chaque Marcheur s’engage à respecter les règles fixées par la Marche Royale Saint-Rolende de Gougnies via un engagement écrit. Il s’engage également à respecter la Charte du Marcheur annexée au présent règlement.

Le présent document est signé au plus tard à date finale fixée pour les inscriptions.

Tous les cas non prévus par le présent règlement d’ordre intérieur sont tranchés par le Corps d’Office à la majorité simple des voix.

Nom, prénom :

Date et signature précédée de la mention « lu et approuvé ».

Francis SODINI

Marc MOREAU

Jean MONNOYER

Président Secrétaire Trésorier

Gauthier MONNOYER

Nicolas MARCELLE

Vice-Président Secrétaire-adjoint

Damien MONNOYER

David GILLAIN

Guy VANWYNSBERGE

Denis TONDUS

François DECROLIERE

Jean-Luc BAUFAYT

Jean-Pierre CABUT

Olivier RONCHI

REGLEMENT DU "CASSAGE DU VERRE"

ARTICLE 1er.

« Casser le verre » constitue pour son auteur un engagement sur l’honneur :

– d’exercer les fonctions d’Officier;

– de remplir pendant un an les obligations qui y sont inhérentes;

  • de respecter les statuts de la Marche, le règlement d’ordre intérieur et la charte des Marcheurs dont il a préalablement pris connaissance.

ART. 2.

Les différentes fonctions d’Officier prévues au cadre du Corps d’Office, sont attribuées chaque année le lundi de Pâques, suivant les critères énumérés ci-après et classés en ordre décroissant de priorité :

1. honneur à l’ancien;

2. un membre du Corps d’Office (priorité au plus ancien dans le Corps d’Office) moyennant l’accord de celui-ci;

* pour les fonctions de SERGENT-SAPEUR et d’OFFICIER DE PELO­TON

3. le Caporal sapeur ou le Sergent du peloton selon le cas, priorité au plus ancien dans la fonction.

4. les sapeurs et les soldats suivant le cas :

– au plus ancien du peloton en question avec 5 ans d’ancienneté au moins

– à égalité d’ancienneté, priorité au plus ancien dans la marche

– à égalité d’ancienneté dans la marche, priorité à celui habitant Gougnies le plus âgé

* pour toutes les fonctions d’OFFICIER

5. un marcheur avec priorité au plus ancien dans la marche

6. à égalité d’ancienneté dans la marche, priorité à celui habitant Gougnies le plus âgé

7. un ancien marcheur

8. un non marcheur habitant Gougnies.

ART. 3.

Les places de « petit Officier » sont attribuées moyennant l’accord préalable de l’Officier concerné qui au besoin peut s’en référer au Corps d’Office.

Les petits Officiers ne peuvent se prévaloir d’une priorité autre que celle de simple marcheur (sapeur ou soldat).

ART.4.

Les candidats Officiers ne peuvent pas avoir fait l’objet d’une mesure d’exclusion de la compagnie dans les 5 années de marche effectives précédent le cassage du verre.

ART.5.

Les années d’ancienneté sont constituées par les années de marche effectives.

Le Marcheur qui, en raison d’un deuil (décès au second degré) ou d’une maladie attestée avec un certificat médical, conserve sa qualité de Marcheur durant un an.

ART. 6.

Tous les cas non prévus dans le présent règlement sont tranchés par le Corps d’Office sortant à la majorité simple des voix.

ART. 7

Aucune modification au présent règlement ne peut être adoptée que si elle est votée par le Corps d’Office à la majorité des deux tiers des voix.

Vu pour être annexé aux statuts de la Marche Sainte Rolende de Gougnies du 21 février 2021.

Pierre TONDUS

Denis TONDUS

Jean MONNOYER

Yves TONDUS

Damien MONNOYER

Gauthier MONNOYER

Marc MOREAU

Jean-Luc BAUFAYT

Guy VANWYNSBERGE

François DECROLIERE

Nicolas MARCELLE

Jean-Pierre CABUT

Olivier RONCHI

Précédent
Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.