Peloton féminin – Pentecôte 2024

Réunion d'information du 10 novembre 2023

Crédit photos : gougnies.be

Présentation du corps d’office masculin en place par Damien Monnoyer.

Présentation du collectif « Femmes en marche » qui a été à l’initiative du projet par Emilie Henry. Ce collectif se compose comme suit :

  • Estelle Rousselle ;
  • Emilie Henry ;
  • Pauline Bertrand ;
  • Margaux Joachim ;
  • Manon Simons ;
  • Clémentine Henry ;
  • Delphine Dauby ;
  • Amandine Gillain ;
  • Diana Jaume :
  • Emilie Delcourt.

En préambule, Damien Monnoyer précise que le but de cette séance n’est pas de remettre en question l’intégration des femmes dans la compagnie de Gougnies, mais plutôt de donner un aperçu sur l’état d’avancement du projet et de présenter, par la même occasion, le costume qui sera porté par ce peloton féminin.

Emilie Henry, quant à elle, explique aux personnes présentes que l’initiative est venue suite aux inégalités ressenties par certaines du fait que la compagnie de Gougnies et d’autres compagnies également n’étaient pas ouvertes à la gent féminine. Ce collectif est en place depuis 5 ans et œuvre avec le corps d’office masculin de Gougnies afin de favoriser une intégration mûrement réfléchie et raisonnée.

Plusieurs réunions ont donc été initiées et, c’est en 2020, que l’idée est venue de demander l’intégration des femmes dans les compagnies gerpinnoises où elles n’étaient pas encore présentes ; c’est-à-dire Hymiée, Gerpinnes et Gougnies.

Hymiée est en pleine réflexion du projet et y viendra peut-être, Gerpinnes ne donne, à ce jour, aucune suite et c’est la compagnie de Gougnies qui répondit favorablement à la demande car cette idée avait déjà été abordée par le corps d’office masculin depuis plusieurs années déjà.

Damien Monnoyer rappelle d’ailleurs le résultat du vote qui a eu lieu par le Corps d’office en place en 2022 à ce sujet :

Sur 13 votants :

      • 11 « Oui » ;
      • 1 « Non » ;
      • 1 « Abstention ».

Cependant, il n’était absolument pas question de créer un peloton de cantinières ni de former des pelotons mixtes en intégrant les femmes dans les pelotons existants ; il s’agissait donc de former un peloton essentiellement féminin en maintenant la traditionnelle phrase : « Pas de cantinière à Gougnies ». Cette décision entérinée, il fallait trouver un costume et c’est après plusieurs tractations et refus du louageur habituel de la compagnie gougnacienne qu’une solution fut enfin trouvée suite au désistement d’un peloton de la compagnie de Biesme.

Celui-ci se composera comme suit (voir photo) :

  • Veste du deuxième empire, « type grenadier » ;
  • Ceinturon ;
  • Jupe longue blanche bordée d’un liseret doré et d’un liseret rouge ;
  • Béret ;
  • Fourragère ;
  • Épaulettes rouges ;
  • Baudrier ;
  • Gants blancs.

Attention cependant, quelques éléments de détails du costume pourraient-être modifiés en fonction des disponibilités du louageur (Épaulettes vertes, pas de fourragère, …).

Ce peloton féminin prendra place dans la compagnie derrière le porte drapeau, devant le peloton des artilleurs. Il sera dirigé, comme les pelotons masculins, par une officière qui sera secondée par deux sergentes. Celles-ci ne sont pas encore désignées et casseront le verre le lundi de Pâques comme le veut la tradition.

Il devrait compter une trentaine de soldates ; jeunes filles et femmes confondues en essayant de garder une parité dans les âges. Ce chiffre de trente est défini par la disponibilité du nombre de costumes chez le louageur et pourra, éventuellement, être augmenté dans le futur (Par exemple : Les candidates qui posséderont leur propre costume pourraient intégrer le peloton).

L’inscription des candidatures sera clôturée le 30 novembre 2023 et c’est l’officière en place qui aura, comme pour les officiers, la responsabilité de la formation de son peloton ; c’est elle qui acceptera ou non les candidatures.

À noter que le collectif « Femmes en marche » ne souhaite pas s’investir dans ces tâches ; l’appel aux fonctions est donc lancé.

La réunion se termine par quelques questions du public :

  • Comment va s’appeler ce peloton ? Le nom n’a pas encore été arrêté ;
  • Y aura-t-il une priorité aux habitantes de Gougnies ? Pas plus que dans les pelotons masculins, c’est l’officière qui tranchera ;
  • Tiendront-elles un accessoire en main ? Rien n’a encore été décidé à ce sujet ;
  • Participeront-elles à la sortie de l’Ascension ? Bien entendu, elles porteront la jupe blanche et une veste civile foncée. Rien n’a été précisé au sujet du couvre chef ;
  • Si trop de demandes, que fait-on ? C’est l’officière qui décidera en son âme et conscience ;
  • Quand sera-t-il de la portée acoustique de la batterie pour les compagnies d’artilleurs et du dernier peloton ? À voir au cas par cas … Si des problèmes se présentent pour entendre la batterie et les fifres (Lors de la rentrée à Gougnies, à Villers-Poterie ou encore à Gerpinnes par exemple), la compagnie pourrait engager une batterie supplémentaire.

Erratum : la compagnie pourrait augmenter la taille de la batterie existante.

La réunion se termine par le verre de l’amitié.

Gougnies.be

 
Crédit photos : gougnies.be

Réunion d'information et prise des mesures pour le nouveau peloton "Les Volontaires"

C’était ce 15 mars 2024 à 19 heures dans la salle patronale de Gougnies qu’a eu lieu la réunion d’informations et les prises de mesures pour le nouveau peloton féminin qui défilera avec la Compagnie Royale Sainte-Rolende de Gougnies lors de la Pentecôte 2024.

Après un résumé de la vie de notre Sainte (https://www.gerpinnes.be/bouger-decouvrir/folklore/la-pentecotehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Rolende_de_Gerpinnes) et l’origine de la veste que portera le peloton des Volontaires (veste du deuxième empire, de type grenadier), le corps d’office à dévoilé la dernière version du costume complet.

En effet, lors de la réunion du 10 novembre 2023, il avait été présenté à l’assistance une première version du costume et, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, quelques modifications y ont été apportées ; épaulettes et, comme les Artilleurs, elles seront munies d’un sabre briquet.

Le peloton, composé au total de 37 personnes, sera conduit par l’officière Adèle Cornet ; celle-ci sera secondée par deux Sergentes Estelle Rousselle et Charlotte Charlier.

La réunion se termine par le verre de l’amitié.

Crédit photos : Ludivine Soumillon
 
Facebook
Twitter

One thought on “Peloton féminin – Pentecôte 2024

  • 17 novembre 2023 at 17 h 44 min
    Permalink

    Concerne peloton féminin
    Idée pour les questions sans réponses
    Tiendront-elles un accessoire en main ?
    Quand sera -t-il de la portée acoustique de la batterie ?
    Proposition ; que chaque femmes portent un diffuseur sonore vers les derniers pelotons
    pou reprendre la marche jouée par la batterie existante

    Pas de frais d’une batterie supplémentaire

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.